L'image et le papillon

Nombreux sont les écrivains que les papillons ont fascinés, Nabokov, par excellence, Hesse, Caillois, Michaux… Le passage de la larve à la chrysalide, et de celle-ci à ce qu’on appelle l’imago, c’est-à-dire à la forme adulte, ne cesse d’interpeller : « métamorphose n’est pas mensonge », affirme un vers de Rilke à ce propos.
Georges Didi-Huberman
Phalènes. Essais sur l'apparition, 2
(Minuit)

Mais les papillons qui émeuvent ici Georges Didi-Huberman, ce sont les phalènes, ces papillons de nuit, ou crépusculaires, dont l’existence est marquée par la plus extrême fragilité. À peine sont-ils apparus, attirés hors de l’obscurité par la flamme, qu’ils s’y brûlent et finissent réduits en cendres… Ces « essais sur l’apparition » de Georges Didi-Huberman sont d’abord des essais variés, « papillonnants » en apparence, sur la disparition en histoire de l’art.


L’apparition de ces êtres éphémères – vergänglich dirait Freud – ne va cependant pas sans q...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine