L’éternité avec beaucoup de douceur

Les éditions Zoé rassemblent deux des plus beaux recueils de la poétesse suisse Anne Perrier, disparue l’an dernier.
Anne Perrier
Le Livre d’Ophélie et La Voie nomade
(Zoé)

C’est un livre aux couleurs claires, si petit qu’on le dirait près de s’égarer sur l’étagère ; un livre léger à la main et au cœur, une brève cueillaison de poèmes – pour un peu, la page paraîtrait trop grande pour eux, elle aussi – dits d’une voix discrète, secrète toujours.


     Pourquoi marcher toujours
     Entre les murs d’une saison


Léger dans sa trame, insensible et presque abstraite, nullement dans sa tonalité ; la voix d’Anne Perrier ne se départ jamais d’une sérénité qui la dégage aussi bien d’une gravi...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine