A lire aussi

L'équilibre

Le dernier roman de Colum McCann est un immense creuset pour les voix éperdues de personnages en quête d’amour et de paix. Un requiem polyphonique pour une ville qui change, un cri d’alarme presque désespéré, un élan de tendresse acharné. Ce qu’il appelle « la collision des histoires ».
Colum Mccann
Et que le vaste monde poursuive sa course folle (Let The Great World Spin)

Les livres de Colum McCann sont à l’instar des pièges que les chasseurs attentifs dissimulent pour mieux se saisir de leur proie. Il y a une manière étrange de s’y laisser prendre : nous nous laissons bercer par une musique presque imperceptible qui nous fait nous engouffrer dans une histoire sans que nous en pesions les conséquences, jusqu’au climax. La prose limpide se déverse, nous emporte avec une grâce étrange et parfois agaçante. Mais les pièges sont parfois délicieux, et la manière d’y choir nous ravit bien souvent.


À chaque livre, McCann apprivoise un peu plus son éc...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine