Sur le même sujet

A lire aussi

L’arme historique de la lucidité

L’une des plus grandes stupéfactions du XXe siècle est la soumission volontaire puis enthousiaste du peuple allemand, considéré comme le plus « philosophe » du monde, à la psychopathologie nazie.
Sebastian Haffner
Histoire d’un Allemand

On a beaucoup écrit à ce sujet, et parfois le débat s’est malheureusement résumé à l’alternative « coupable ou non coupable », qui empêche de cerner la complexité de la situation et l’hétérogénéité d’un peuple. Mais ce n’est qu’en l’an 2000 que l’on découvre un manuscrit fondamental chez un journaliste allemand décédé, Sebastian Haffner. Ce manuscrit a été écrit juste avant la Seconde Guerre mondiale, en Angleterre, où Haffner est parvenu à s’exiler en 1938 et où il a vécu dans la pauvreté.


Cette Histoire d’un Allemand – un grand livre, clair comme l’eau de la source la ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi