L’antisémitisme aux sources de l’Occident. Entretien avec Jean-Luc Nancy

Article publié dans le n°1201 (01 oct. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Le dialogue avec Jean-Luc Nancy a commencé il y a plusieurs années, notamment autour de son ouvrage « La Déclosion. Déconstruction du christianisme » (Galilée, 2005), dans lequel il inscrit sa réflexion dans le prolongement de la critique de la religion par Nietzsche ainsi que dans l’héritage de la « Destruktion » de la métaphysique opérée par Heidegger, puis par Derrida. La question de l’antisémitisme s’est d’emblée imposée comme étant l’impensé de notre civilisation occidentale. C’est à l’occasion de la récente parution d’« Exclu le juif en nous » que nous avons repris le dialogue autour de cette question sans résolution et éminemment névralgique.
Jean-Luc Nancy
Exclu le juif en nous

Danielle Cohen-Levinas : Depuis quelques années, la question de l’antisémitisme vous préoccupe, au point que vous avez consacré un essai à cette question, paru il y a quelques mois, sous le titre Exclu le juif en nous (Galilée, 2018). La première phrase du livre donne le ton ; un ton accablant et sans espoir : « Inlassablement l’antisémitisme se répète. » Je dis que c’est accablant, parce que d’emblée vous posez, plus qu’un constat, un diagnostic sans résolution. Et pourtant, et pourtant… Si l’antisémitisme est un phénomène répétitif, i...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine