A lire aussi

Livre du même auteur

John Muir, grand prêtre de la nature ?

 Pour beaucoup de Français, John Muir (1838-1914) reste sans doute un illustre inconnu, mais il fait partie des personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Amérique, puisque ce naturaliste a joué un rôle décisif pour la préservation des forêts américaines et la création de deux parcs naturels en Californie, le Yosemite et le Sequoia, et que, grâce à la diffusion de ses textes fondateurs, il apparaît désormais comme l’un des pères de l’écologie dans un pays où l’idée s’est implantée plus fermement que chez nous.
John Muir
Célébrations de la nature

John Muir, fils de pionnier, n’était pas Américain d’origine, mais Écossais, comme son nom l’indique. Ce grand amoureux des montagnes Rocheuses et de leurs sites grandioses n’était même pas né dans les hauteurs romantiques des Highlands, mais à Dunbar, sur la côte à l’est d’Édimbourg, et donc dans le plat pays. C’est d’ailleurs ce que semble souligner son patronyme, qui désigne la « lande ». Ce jeune « Lalande », appartenant à une famille modeste de huit enfants, ne serait peut-être pas passé à la postérité de la même façon si son père n’avait décidé d’émigrer aux États-Unis en 1849...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi