Sur le même sujet

A lire aussi

Jean-Jacques Lefrère (1954-2015)

Article publié dans le n°1128 (16 mai 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Il faudra beaucoup de temps, à ses proches, ses amis, ses partenaires, ses collaborateurs, pour prendre l’exacte mesure de l’homme exceptionnel qu’était Jean-Jacques Lefrère. Simplement résumer ce qu’il a apporté à l’histoire littéraire – ce qu’il a parcouru, découvert, transformé en plus de quarante années de recherche et d’écriture – exigerait un volume. Mais il avait horreur des longs discours, lui qui sut toujours être bref, vif, direct, aller à l’essentiel, y compris dans les livres de mille pages dont il nous gratifiait deux ou trois fois par an. En évitant les roulements de tambou...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi