Sur le même sujet

Livre du même auteur

Invitation à la métamorphose

Article publié dans le n°1193 (01 mai 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Dans ce livre au grand format (21,5 × 27 cm) nourri d’images, le mouvement de l’écriture baroque rejoint la multitude de personnages des dessins.
Anne-Marie Beeckman
L’Amante érectile

Les dessins et peintures de Diane de Bournazel suscitent un monde onirique qui peut rappeler l’art rupestre et celui des Amérindiens ou des Inuits. Quelque chose de magique ou de chamanique, parfois proche d’une écriture sans mots, évoque les pictogrammes. Mais on pourrait aussi penser à ce que le microscope révèle de vie dans la goutte d’eau prélevée dans un étang. Des personnages, nombreux, les parcourent : animalcules ou animaux, humains ou chimères, réjouissants ou inquiétants. Les formes allongées, ailées parfois, semblent surgies d’un rêve ou d’un cauchemar. On ne saurait dire si c...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi