A lire aussi

Impressions très subjectives du Festival d’Avignon

Pour ce soixante-troisième Festival, Vincent Baudriller et Hortense Archambault ont choisi l’artiste associé hors d’Europe, pour la première fois depuis leur arrivée à la direction en 2004. Même s’il a vécu quelques années d’adolescence à Paris et partage actuellement son activité théâtrale ente Ottawa et Chambéry, Wajdi Mouawad participe d’une double culture, celle orientale de son pays d’origine, le Liban, et celle américaine de sa province d’adoption, le Québec.

Voyage : tel est le titre du livre cosigné par le trio, inspiré par un itinéraire commun d’Avignon à Beyrouth et Montréal. Pour la deuxième année, le Festival offre ainsi un petit ouvrage édité avec P.O.L, qui transmet l’expérience singulière partagée avec l’artiste invité. S’y ajoutent dans les programmes distribués avant chaque spectacle des entretiens, les dialogues – dans une version parfois abrégée – entre les artistes et des journalistes, d’autre part animateurs de débats et rencontres, publiés dans le dossier de presse destiné aux critiques. Ainsi s’allient communica...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine