Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Hommage au livre papier

L’ouvrage coordonné par Cédric Biagini est une contribution majeure à la réflexion sur l’une des dimensions essentielles des reconfigurations du capitalisme néolibéral, à savoir le mouvement généralisé d’informatisation de la société. Au cœur de ce dernier, « cerné de toute part, le livre est sommé de rentrer dans l’ordre numérique » ; les géants de l’électronique, les multinationales du web et les laboratoires du futur agissent de concert pour faire disparaître le livre, qui fait figure de fossile à l’heure où la culture numérique partout s’impose et « où une part croissante des activités humaines est transférée aux machines ».
Cédric Biagini
L’ASSASSINAT DES LIVRES

En France, cependant, le livre résiste à la dématérialisation tous azimuts. Quels sont les enjeux de cette dématérialisation ? La lecture, rare et de plus en plus fragmentée, est l’objet d’une guerre sans merci car elle se trouve au centre de la nouvelle économie, laquelle déploie une infinité de stratagèmes pour capter notre attention « au point de faire reposer tout un système sur des contenus gratuits qui permettent de nous inonder de publicités et de sollicitations diverses ». Cédric Biagini pose la question de savoir ce qui reste de la lecture dans un tel contexte, et souli...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi