Sur le même sujet

A lire aussi

Histoire d'un buveur

Article publié dans le n°1158 (01 oct. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

C’est un livre surprenant que ce livre-là. Lawrence Osborne, écrivain voyageur, se lance en effet dans un curieux périple qui, de manière subtile, éminemment personnelle, presque en creux, le fait se confronter à un grand sujet : celui du buveur. Le narrateur à le première personne, passionné d’ivresse, de bars et de toutes les formes d’alcool qui soient, propose qu’on le suive dans ses pérégrinations en terre d’abstinence, c’est-à-dire en ces pays « à régime sec » où l’interdit plane sur les élixirs qu’il vénère et où il cherchera pourtant le moyen de se livrer à ce plaisir ou peut-être de ne pas s’y livrer d’ailleurs.
Lawrence Osborne
Boire et déboires en terre d'abstinence

Ce point de départ pouvait conduire à une sorte d’arrogance, de parti pris facile pour fustiger, ironiser, et, évidemment par les temps qui courent, en profiter pour affirmer une sorte de supériorité culturelle de ceux qui boivent sur ceux qui se l’interdisent. Mais l’auteur est plus subtil que cela, il dessine pièce par pièce, chapitre après chapitre, une réflexion sur celui qui boit et sur l’histoire même de l’ivresse. Sa façon d’explorer son sujet est donc par nature dialectique. Qu’interdit-on quand on interdit de boire, quelle est cette liberté dont on peut jouir dans une partie du ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi