Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Hier signifie demain

Article publié dans le n°1136 (01 oct. 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Febronie, Pélagie, Kansilda, Soeur Anne, France, Spesiyoza, Agrippine, Bazilisa, Béatrice, Euphrasie et Blandine : il est important de nommer les onze femmes, faites de réalité et de fiction, dont chacune donne son titre à chacune des nouvellesde Beata Umubyeyi Mairesse. Née en 1979 à Butare (Rwanda), celle-ci restitue leur monde en leur donnant voix, au coeur d’un pays voyant venir ou constatant le génocide des Tutsi de 1994.

Un proverbe rwandais accompagne chaque récit et illustre une destinée, rattache en quelque sorte toutes ces femmes à la même histoire, et en même temps questionne avec courage l’adéquation des phrases de jadis avec le monde issu de 1994. « Rares sont les morts – ou les vivants – qui sont parvenus à rester entiers dans ce pays. On s’éparpille. Les regrets prennent la poussière, oubliés sur les étagères par les tueurs déjà libérés. Les tués s’effritent, officiellement figés sur d’autres étagères. Les enfants demandent pardon pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. Et les maximes étern...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi