Sur le même sujet

A lire aussi

H.G. Wells : prophète et homme à femmes

H. G. Wells (1866-1946), à qui David Lodge vient de consacrer un roman biographique, Un homme de tempérament, fut un personnage et un écrivain très populaires en son temps. Il ne laisse aujourd’hui que le souvenir de quelques grands classiques du fantastique ou de la science-fiction (La Machine à remonter le temps [1895], L’Homme invisible [1897] et La Guerre des mondes [1898]) alors qu’il passa, à un moment de son existence, pour un grand prophète de la vie politique et sociale.
David Lodge
Un homme de tempérament

David Lodge s’intéresse bien à ces aspects de la vie de Wells mais surtout à un autre, plus étrange, ou plus banal ?, sa mise en pratique de l’« amour libre », qui lui permit d’avoir des maîtresses régulières mais également d’innombrables « passades » (le terme français qu’il utilisait), tout en gardant auprès de lui une épouse dévouée prête à fabriquer les layettes des enfants qu’il avait engendrés avec des amantes deux fois plus jeunes que lui. 


Il écrivit donc près de cent ouvrages et « connut » environ cent femmes (selon son propre compte). ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi