A lire aussi

Fukushima, un désastre qui continue à grandir

Article publié dans le n°1172 (01 mai 2017) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

On vient de célébrer sans honneurs le sixième anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Le 11 mars 2011, se produisait un accident nucléaire dont la gravité est aujourd’hui estimée équivalente, sinon supérieure, à celle du désastre de Tchernobyl en termes de contamination radioactive. Six ans après, il faut reconnaître que nous en sommes toujours aux travaux d’approche de la dénucléarisation de la centrale.

Il faudra encore au moins une dizaine d’années, selon les experts, avant de pouvoir accéder aux cœurs fondus des réacteurs, et peut-être quarante ans de travaux pour parvenir à démanteler la centrale. Le coût de ces opérations est évalué aux alentours de 180 milliards d’euros. Quant à l’extraction des quelque 880 tonnes de lave radioactive (ou corium) qui s’est formée à la suite de la fusion du cœur des réacteurs, elle pose des problèmes techniques que l’on ne sait pas résoudre aujourd’hui. La radioactivité est telle qu’elle tuerait instantanément tout être vivant qui s’en appro...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine