A lire aussi

Livre du même auteur

Articles du même critique

Fragiles humains

La modestie de l’auteur et l’acuité de sa réflexion confèrent un grand intérêt à ce bref essai. Dans ce plaidoyer passionnant, Virginie Megglé rappelle en première ligne que, pour notre société, « la réussite est le maître mot ». À cet ukase, elle oppose son regard propre : « La fragilité est constitutive de l’humanité. »
Virginie Megglé
Étonnante fragilité

Sa démonstration ne souffre pas le doute. « Étymologiquement, fragile signifie qui est frêle, qui peut être brisé, broyé… qui se casse facilement. » Le nouveau-né, le nourrisson sont à l’évidence fragiles, parfois en butte à force cruautés. Or, ajoute-t-elle, « la nature humaine est une œuvre d’art » et à ce titre les sentiments, les relations s’avèrent fragiles. La question qui libère la problématique de l’essai est claire : « Est-il possible de considérer la fragilité comme faisant partie de notre constitution avant qu’elle ne surgisse comme un obstacle ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi