A lire aussi

Articles du même critique

Film vu et à voir

Douleur et gloire de Pedro Almodóvar
Sortie en salle le 17 mai 2019

Il y a des œuvres d’art si pures et si entières qu’elles semblent dévoiler l’artiste dans toute la splendeur de son mystère. Avec son vingt-deuxième long-métrage, Pedro Almodóvar réalise son film le plus épuré et le plus autobiographique, porté par Antonio Banderas qui interprète avec grâce et délicatesse l’alter ego du cinéaste.


Douleur et gloire peint le portrait de Salvador Mallo, un réalisateur cloîtré dans son appartement et dans son corps, affligé de douleurs physiques et émotionnelles qui l’empêchent de vivre et de créer. Plongé dans l’obscurité de son intérieur m...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi