Sur le même sujet

Livres des mêmes auteurs

Fenêtre sur Stéphane Bouquet

Attiré par les États-Unis et la poésie américaine, qu'il traduit (1), féru de cinéma (il est cinéaste et scénariste), Stéphane Bouquet publie régulièrement aux éditions Champ Vallon des livres singuliers, où alternent les vers et la prose, où se manifeste le goût des livres, du langage, des voyages, confondu à l'amour des garçons.
Stéphane Bouquet
Les amours suivants

« Plus tard : il a ouvert les voilages pour que la lumière se frotte sur lui. Je vivais seul, mais j'avais des harems de lumière : est-ce une consolation efficace ? Il écoute les bruits, la machine à laver qui fait trembler les murs, surtout à l'essorage, les lycéens qui sortent de l'école, le quelque chose comme un coassement des souvenirs quand par exemple il longeait le bord de la mare pour compter les grenouilles et tout semblait alors aussi simple que de se disposer soi aussi en étalage au soleil. Les arbres attiédissaient la chaleur ; attiédissaient ou attendrissaient ? Finalem...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi