A lire aussi

Entretien avec Jean Hatzfeld

Article publié dans le n°1134 (01 sept. 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Pierre Benetti : Qu’est-ce qui a changé depuis Dans le nu de la vie, publié en 2000 ?


Jean Hatzfeld : La familiarité, le temps qui passe. On a tous quinze ans de plus. Les gens de Nyamata parlent désormais naturellement du génocide, et ils ne s’étonnent plus de voir un Blanc leur poser des questions, d’autant qu’ils le connaissent. Ce qui me passionne, c’est l’influence du temps sur eux : comment on vit maintenant, quand on a traversé cette expérience ? Ce « maintenant » change sans cesse avec l...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi