Sur le même sujet

A lire aussi

Entretien avec Erri De Luca. Tout vient de l'ouïe

Le romancier italien Erri De Luca était à Bastia le 23 novembre pour y recevoir le prix Ulysse couronnant l’ensemble de son œuvre. Il a bien voulu répondre à nos questions.

Norbert Czarny : Vous recevez un prix Ulysse dont le seul nom est une indication. Que représente pour vous cette figure mythique ?


Erri De Luca : Un vagabond nécessaire. Il accomplit une belle deuxième partie de vie pour un homme de guerre.


N. C. : S’il est un espace qui compte dans vos récits, dans vos essais, c’est la Méditerranée : Naples et ses îles, mais pas seulement…


E. D. L. : C’est d’abord passer trois mois, chaque année, sur u...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi