Sur le même sujet

A lire aussi

Entre le souvenir et le désir

Un récit surprenant et très habilement construit autour de discours à partir d’une temporalité défaite. Émouvant comme seuls les souvenirs de jeunesse peuvent l’être.
Dominique Fabre
J'aimerais revoir Callaghan
(Fayard)

Le dernier roman de Dominique Fabre n’est pas ce qu’il semble, il s’élabore comme au détour de ce qu’il paraît, le récit naïf d’un épisode adolescent qui hante la vie du narrateur, professeur déprimé qui s’y raccroche désespérément. C’est un récit qui entreprend les rapports compliqués d’un homme qui n’a pas cessé d’être un enfant, avec lui-même, ses souvenirs, ses doutes et le milieu auquel il se confronte, comme égaré. Le livre s’attache aux bribes de ses remémorations, à une conscience perdue, façonnée par les contradictions d’une vie insatisfaite, s’accoude à une étrange obsession, c...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi