En vitrine

Article publié dans le n°1002 (01 nov. 2009) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Un premier roman étrange qui entreprend la littérature selon des principes scientifiques et qui se place dans une tradition déjà ancienne. Rivka Galchen écrit un roman d’amour dans lequel les sentiments se heurtent toujours à leurs propres limites. Un livre perturbant, savoureusement drôle et inquiétant.
Rivka Galchen
Perturbations atmosphériques (Atmospheric Disturbances)

Certains thèmes semblent habiter la littérature comme un loir son terrier, et rien ne semble pouvoir les épuiser, les empêcher de revenir toujours.Ainsi, le double – le doppelgänger(1) –, obsède les écrivains, synthétisant autour de lui à la fois les errances de la conscience humaine et donnant une forme à l’irrationnel, à ce que nous ne connaissons pas, à ce qui proprement nous hante. Rivka Galchen s’attelle à élaborer un autre roman qui refasse se jouer ensemble ces questions, les compliquant à l’envi, avec une forme de jouissance goguenarde et féconde. Elle construit un roman...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine