A lire aussi

Similis ante similem perfecta

Convertir le temps en espace, tel a été le miracle accompli par ceux qui, à l’époque médiévale, ont inventé la notation musicale.
Thomas Forrest Kelly
Capturing Music : the story of notation

L’auteur de ce livre, professeur de musique à Harvard, ne cesse de s’émerveiller devant cette réalisation, l’un des triomphes du Moyen Âge selon lui. On a tellement l’habitude aujourd’hui que la musique soit écrite qu’on la confond avec sa représentation visuelle, mais notre système de notation, qui pour l’essentiel repose sur les acquisitions du Moyen Âge, n’a rien de nécessaire : les choses auraient pu se passer tout autrement.


Longtemps, on crut que la notation de la musique était impossible, comme l’exprime, par exemple, Isidore de Séville au VIIe siècle ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine