"À voix basse je vous ai parlé"

Courtrai, 1302, les tourbières de Hautes Fagnes, Wallonie. Le djebel, années soixante. Deux époques, deux lieux, une même histoire qui se raconte.
Franck Venaille
La bataille des éperons d'or

De livre en livre, Franck Venaille parle de « ça », cette douleur qui en englobe d’autres, celle de la guerre. Celle qu’il a faite, celle qu’il se figure, marchant dans ces régions brumeuses et lointaines de Belgique, qu’il aime tant. Un pays imaginaire autant que réel, avec Bruxelles dans La Tentation de la sainteté, la Flandre dans La Descente de l’Escaut et dans quelques autres recueils. Avec ce recueil, donc. Mais le terme « recueil » est-il adéquat ? Ne devrait-on pas parler de suite musicale ? Il se compose de poèmes en prose, de pages denses, ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine