Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Écrire sans songer aux conséquences

Article publié dans le n°1114 (16 oct. 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Franziska Linkerhand est la dernière œuvre – restée inachevée – d’une des grandes auteures de l’ex-Allemagne de l’Est (célébrée outre-Rhin, inconnue en France). En un récit puissant et poétique, Brigitte Reimann nous fait découvrir la réalité d’une ville dont l’architecture prétend obéir aux idéaux communistes.
Brigitte Reimann
Franziska Linkerhand

Brigitte Reimann (1933-1973) a vécu adolescente les premières heures de l’Allemagne de l’Est et s’est engagée très jeune avec enthousiasme en faveur du communisme. Plusieurs de ses romans ont rencontré un succès important ; des romans qui, même s’ils s’inscrivent dans le courant du réalisme socialiste, ont été très tôt traversés par des tensions politiques qui n’ont fait que se renforcer au fil des années.


Franziska Linkerhand est le récit d’une désillusion. C’est aussi le livre d’une vie, celle d’une femme émancipée qui tente de réaliser ses idéaux dans une société...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi