A lire aussi

Échos de la vie littéraire

Le retour du bedeau


Événement retentissant à la Sorbonne ce jeudi 2 décembre. À 19h30, dans un amphithéâtre Richelieu presque plein, le ban et l’arrière-ban de l’université frétillaient à l’idée de s’abreuver de la parole d’un maître généralement silencieux, en l’espèce un écrivain en canadienne jaune et noire : Michel Houellebecq. Plus voûté que jamais, avec l’allure d’un bedeau jailli d’un livre de Frédéric Dard, le Félicien Champsaur de notre temps allait disserter. Pâmoisons. Même BHL était de sortie, poitrail découvert malgré le climat, naturellement sans masque, ignorant ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine