Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Du théâtre à l’écriture

Article publié dans le n°1141 (14 déc. 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Gérald Garutti
Haïm, à la lumière d'un violon

Gérald Garutti, metteur en scène de talent, s’est proposé une mission difficile : rendre au seul texte la puissance de la scène. En écrivant ce qu’il avait fait jouer, il tente, avec une économie de mots nimbée du silence d’un monde disparu, de restituer la force d’une vie qui, par la musique, a su résister à l’effondrement d’un monde. Si tout commence comme un conte pour enfants, avec peut-être l’écueil d’images devenues des stéréotypes (l’enfant au violon dans le shtetl, cette bourgade juive effacée de la communauté des vivants), l’insertion, brève mais cinglante, de quelques rapp...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi