A lire aussi

Du poison dans le porto

L’humour de P. G. Wodehouse (1881-1975), créateur du célèbre valet Jeeves, dépayse par un style de coupage, familier et lettré, des situations cocasses nées d’une malice à pousser le bouchon. D’où le burlesque de ces Anglo-Saxons joueurs de golf, au temps des culottes de flanelle couleur bruyère et du roi Edward, un univers de comédie humaine ensoleillée où se côtoient nantis et caddies, épouses en mal d’exercice physique, soupirants tremblants et malins majordomes. Wodehouse : un élixir hors d’âge.
Pelham Grenville Wodehouse
Courtes histoires de green (The heart of a Goof)

Selon ses propres termes, Pelham Grenville Wodehouse, de naissance anglaise et naturalisé américain après ses succès de scénariste à Hollywood et de parolier de grandes comédies musicales à Broadway, propose ici « un parcours en neuf trous », neuf histoires racontées aux joueurs de passage par le Doyen débonnaire d’un club-house, tout comme les bourgeois de province ouvrent les contes de Maupassant pour ressusciter un fragment de vie insolite. Traduites pour la première fois en français, ces Courtes histoires de green, publiées en 1926, font partie d’un cycle de trente-...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine