Sur le même sujet

Livre du même auteur

Du clair-obscur les monstres surgissent

Il est étrange et plaisant de lire un ouvrage né dans un autre paradigme que celui qui encadre globalement notre époque. Le paradigme des paradigmes, l'épistémè selon Foucault. On y goûte ce détonnant mélange d'antipodes et de voisinage puisque, venu du passé transcendé, cet héritage nous précède.Il en est ainsi avec Des monstres et prodiges de l'honorable chirurgien des souverains du siècle des guerres de Religion que fut Ambroise Paré. Il écrit longtemps avant Darwin, quand la biologie se réfère encore d'autorité aux textes antiques, parce qu'un grand nom « a dit ».  
Ambroise Paré
Des monstres et prodiges
(Folio)

Ce praticien admirable – il inventa, par exemple, les ligatures de vaisseaux sanguins, apaisant bien des blessés de guerre – est un homme culturellement ancré dans son époque, nullement avant-gardiste, et dont les écrits ont valeur documentaire sur la Renaissance tardive. C'est en lisant Paré qu'on comprend aussi, par contraste, le génie pionnier de Montaigne, définitivement passé dans l'ère du séculier.


Ambroise Paré, gloire de son temps, nous propose un cabinet de curiosités que le plus galvaudé de nos forains jugerait dépassé, curiosités dont certaines sont d'ailleurs collecti...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi