Sur le même sujet

A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

Articles du même critique

Douceur du fragment

Laurent Jenny
Le lieu et le moment

La douceur, donc, rondeur presque, comme celle des « fruits alourdis des bébés endormis qui soudain pèsent à nos coudes ». Les fragments, pourtant, leur discontinuité qui nous chahute un peu, de lieu(x) en moment(s), leur brièveté qui découpe des pans de réel pour les scruter d’un œil acéré. Mais alors ? Alors, c’est la douceur qui l’emporte, poudrée, de cette écriture dans le médium, comme on le dit d’une voix. Elle recompose, par-delà la fragmentation, un paysage intime dont la cohérence s’impose par la récurrence de zones franches : le souvenir qui vie...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi