Sur le même sujet

Deux Russies

Article publié dans le n°1051 (16 déc. 2011) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Tout semble séparer ces deux ouvrages : l’un relate la révolte des marins du cuirassé Potemkine en juin 1905, l’autre décrit la façon dont la Sécurité d’État russe, le FSB, né en 1995 sur les ruines de l’ancien KGB, tente d’enserrer la société russe dans ses filets au service des dirigeants de l’État. Entre les révoltés du Potemkine et les super-flics du FSB, un seul point commun : ils nous parlent d’une société rongée de l’intérieur et dont l’ordre policier est fragile.
Richard Hough
La mutinerie du cuirassé Potemkine (Tallandier (Texto))
Andreï Soldatov
Irina Borogan
Les héritiers du KGB. Enquête sur les nouveaux boyards (François Bourin)

La quatrième de couverture du livre de Richard Hough affirme : « le temps, la propagande et le célèbre film de Sergueï Eisenstein ont tant altéré la vérité sur la mutinerie du cuirassé Potemkine que, de toute l’histoire navale, c’est un des événements qui a donné lieu aux récits et interprétations les plus variés ». La propagande certes, mais le reproche fait ici au film d’Eisenstein est tout à fait déplacé. Il ne s’agit pas d’un documentaire, mais d’un film épique. Qui penserait à reprocher au Quatrevingt-treize de Victor Hugo de ne pas nous donner une r...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi