A lire aussi

Désoccupé (6)

Article publié dans le n°1137 (22 oct. 2015) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Le sommeil paraît chose simple, grossière même. Mais il repose sur une mécanique de précision. Quand s'enraye-t-elle ? On croirait que la fatigue physique prendrait le relais. Mais non. Un médecin ami de mes parents, dont l'épouse composait des poèmes néoclassiques qu'elle publiait à ses frais en plaquettes, leur disait devant moi qu'il ne dormait jamais : dormir, ce qui s'appelle dormir. Cela paraissait peu croyable, mais comment soupçonner de vantardise ou de mensonge cet homme modéré, supportant avec patience les innocentes bizarreries de sa femme ? Il racontait que le ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Nadine Rohmer

Le 06/09/2016
idem. Pourriez-vous me donner accès à cet article ? Merci.