A lire aussi

De « l’identité féminine »

Article publié dans le n°1198 (16 juil. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Les récents débats sur le « genre » ont problématisé la notion d’« identité », en mettant en question une hypothétique essence des êtres selon leur « nature » sexuée. Le livre de Nathalie Heinich, qui vient d’être réédité, parut d’abord en 1996, soit avant le développement de ces interrogations. Il en fait ostensiblement l’économie en analysant les « états » de la condition féminine, c’est-à-dire la place et le sort assignés aux femmes par la société, tels qu’ils sont reflétés par la fiction occidentale.
Nathalie Heinich
États de femme. L’identité féminine dans la fiction occidentale

Nathalie Heinich est une sociologue dont les recherches sont orientées par les travaux de Pierre Bourdieu (Pourquoi Bourdieu, Gallimard, 2007) et portent principalement sur la question de l’art, notamment contemporain (Pour en finir avec la querelle de l’art contemporain, L’Échoppe, 2000). À l’instar de Bourdieu, elle ne pose pas la question du critère esthétique et de sa nature, mais de sa place et de sa reconnaissance – liées à la question du pouvoir – dans la société. De même, dans États de femme, le corpus très vaste (environ 250 œuvres de fiction) sur lequ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi