Sur le même sujet

A lire aussi

Dans la peau d'une bourgeoise

Article publié dans le n°1102 (01 avril 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Les faits sont connus, les protagonistes aussi. Un érotomane, une grande bourgeoise et une femme peule immigrée aux Etats-Unis. On s’épuise à imaginer la triangulation du désir qui relie aussi fermement ces trois personnages, on y échoue, un grand prix est proposé à celui qui la trouvera, un prix littéraire de préférence, mais le plus probable est que le mystère de la chambre jaunie par le sperme restera entier.
Régis Jauffret
La ballade de Rikers Island
(Seuil)

Régis Jauffret signe avec La Ballade de Rikers Island l’un de ses merveilleux romans, un haut fait littéraire mais pas seulement : il joue avec son texte comme un bras recouvert de plastique pénètre le berceau d’un prématuré, à chatouiller le bien-­fondé de nos opinions, et de cette lecture on sort convaincu de l’innocence de l’Africaine, vaguement horrifié devant l'impudence sexuelle de l'économiste et surtout émerveillé d’avoir été, le temps d’une lecture, dans la peau d’une grande bourgeoise. De l’intérieur de cette femme, planqués comme des puces entre les articulations...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi