A lire aussi

D’une délicate frontière entre le réel et l’irréel. Entretien avec Zoran Živković

Article publié dans le n°1189 (01 mars 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

En vingt-quatre ans de création littéraire, Zoran Živković (né en 1948 à Belgrade) a écrit 22 œuvres, dont la réception a été extraordinaire dans le monde entier, lui permettant ainsi de devenir l’un des écrivains serbes contemporains les plus traduits.

Propos recueillis par Marijana Jelisavčić et Velimir Mladenović et traduits du serbe par Milica Vidić 


 


À la fin de l’année 2017, l’on compte 171 éditions des ouvrages de Živković – 71 en langue serbe et 100 traductions (dans 23 pays et en 20 langues). À la mi-2016, la maison d’édition américaine Cadmus Press a commencé à publier ses œuvres complètes en anglais et en 32 volumes. La prestigieuse revue américaine World Literature Today a consacré dix pages à la prose de Živković à la fin de 2011. L’écrivain serbe est l’un des deux seuls Européens qui aient reçu le...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine