A lire aussi

Livre du même auteur

Cultiver l'intelligence écologique

Article publié dans le n°1036 (16 avril 2011) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

 Il s’agit ici non pas de rappeler qu’il y a péril en notre demeure terrestre, mais tout d’abord de critiquer la rationalité qui nous y a conduit. Cette rationalité dominée par la déraison économique est doublement ignorante. Aveugle aux services que nous rend la nature, sourde aux problèmes qu’y s’accumulent pour nos enfants et les enfants de nos enfants.
Bernard Perret
Pour une raison écologique

Les œillères de la pensée économique sont telles qu’on l’on ne peut imaginer comment elle serait en mesure de régler les problèmes que son aveuglement a poussé au pire, car les « problèmes si importants qui sont devant nous ne peuvent être résolus par le genre de pensée qui les a créés » selon la forte pensée d’Albert Einstein. L’auteur souligne cette double difficulté : donner un prix économique aux biens environnementaux et valoriser le futur. Et cela d’autant que la pensée économique est animée d’une foi irraisonnée en la croissance qui pousse à une perpétuelle...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi