Sur le même sujet

A lire aussi

Croqueur d’hommes

Article publié dans le n°1204 (16 nov. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Jean Cau fut le secrétaire de Jean-Paul Sartre. Doté d’un sens aigu de l’observation, il a croqué les grands hommes de son temps : Mitterrand, Pompidou, Boris Vian, Jean Cocteau… Le résultat, jubilatoire, est une galerie de portraits sans concession : « Croquis de mémoire » ressuscite le Paris d’autrefois et nous emmène dans l’antichambre des génies.

Qui connaît Jean Cau ? Né en 1925 et mort en 1993, il a eu ses colonnes dans les journaux les plus fameux et obtenu le prix Goncourt en 1961. La Pitié de Dieu, pourtant, est un roman oublié. Heureusement, des passeurs de culture, à commencer par Fabrice Luchini, le ramènent à la vie dans quelques spectacles, lisent ses textes à une salle comble et déclinent son identité : journaliste, romancier, dramaturge, cet homme-là fut encore le secrétaire de Jean-Paul Sartre de 1946 à 1957 : « Je ne lui dois rien, mais je lui dois tout », dira Jean Cau. Il fut un homme de lettres ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi