A lire aussi

Comprendre l’ère Macron

Après « Civilisation », publié en mai dernier chez Gallimard, Régis Debray nous revient avec un essai plus politique, intitulé « Le Nouveau Pouvoir ». L’opus s’efforce de comprendre la modernité et l’événement Macron à l’aune du protestantisme et du catholicisme. Vigoureux et fulgurant.
Régis Debray
Le nouveau pouvoir

Régis Debray fait partie de ces penseurs qui ont des marottes. L’américanisation de la culture politique, par exemple. Mais aussi l’apparition progressive d’un « néoprotestantisme », l’héritage philosophique de Ricœur, et l’influence des objets sur la façon dont nous pensons. Cette dernière a pour nom « médiologie » et passionne son créateur depuis toujours : dès 1996, Debray fondait les Cahiers de médiologie, qui deviendront la revue Médium en 2005. Le but de la discipline ? Élucider les phénomènes de la transmission culturelle, par-delà la distinction habituelle entre...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine