Sur le même sujet

Comment lire Montaigne

Article publié dans le n°1085 (01 juin 2013) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Le titre de l’ouvrage de Sarah Bakewell reprend l’obsession des blogueurs : comment vivre ? Mais retenant la leçon de Michel Foucault qui dans "Naissance de la clinique" dénonçait les commentaires posant a priori un excédent du signifiant sur le signifié, elle ne tombe pas dans ce piège par une poétique et une démarche particulièrement subtiles.
Pierre-Emmanuel Dauzat
Comment vivre ? Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse

Tout lecteur peut en effet glisser à la surface des Essais pour y trouver un plaisir extrême, ce qui indignait déjà Malebranche. Mais entre sa taille – cet agglomérat de mille pages de textes généralement courts –, l’abondance des matières, la polysémie des propos et la diversité des registres, chacun a le sentiment de passer à côté sinon de l’essentiel, du moins de nombreux thèmes et de nombreuses interprétations. Comment lire les Essais ? Généralement les commentateurs n’osent les examiner qu’à partir d’une question précise, technique, l’usage des citations, la p...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi