A lire aussi

Combler le manque. Entretien avec Marc Pautrel

« Tout commence un jour de printemps » : ainsi débute le dernier roman de Marc Pautrel, histoire d’amour entre le narrateur – écrivain – et une femme pleine de secrets et d’histoires familiales. Le récit évolue vers un portrait de femme qui devient l’objet d’amour, mystérieux, lointain, mais séduisant, fascinant.

Velimir Mladenović : L’Éternel Printemps aborde l’amour comme seul et unique sens à l’existence humaine. Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré ce récit ? 


Marc Pautrel : J’écris sans inspiration consciente, même si bien sûr mes lectures passées des auteurs classiques ou des auteurs contemporains agissent sur mon écriture. La relation entre lecture et écriture est très forte, on ne se met un jour à écrire que parce qu’on a auparavant lu, que parce qu’on a découvert q...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi