Sur le même sujet

"Clio mondialisée". 1515 ? Ne dites plus "Marignan"

Lors de la première édition en 2009, La Quinzaine littéraire n’avait pu rendre compte de cette vaste entreprise à laquelle des dizaines d’historiens ont contribué. Initialement conçu comme un « beau livre », à la riche iconographie, l’ouvrage est rendu plus accessible à un public d’amateurs et d’étudiants par sa réédition en format de poche. Un flashcode permet l’accès sur Internet à l’intégralité de la cartographie fournie dans l’édition originale. Le pari du directeur de cette entreprise, Patrick Boucheron, est bien celui de la démocratisation du savoir. Il s’agit de favoriser l’accès le plus large à d’autres manières de comprendre et de faire de l’histoire.
Patrick Boucheron
Histoire du monde au XVe siècle. 1. Territoires et écriture du monde 2. Temps et devenir du monde

On pourrait voir l’ouvrage comme la tentative de renouer avec une tendance perdue de l’historiographie française, celle des grandes synthèses comparatistes qui ont nourri de belles entreprises éditoriales dans les années 1960-1970, celle des travaux qui illustraient les ambitions braudéliennes d’une « histoire totale », de la genèse des « économies-monde » et de la « grammaire des civilisations ». Un peu comme si « l’appel du grand large » se faisait de nouveau ressentir après le temps de la « crise de l’histoire », de la fragmentation su...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi