Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Ce qui reste de Ward

Article publié dans le n°1099 (16 févr. 2014) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

À la question si souvent posée par la critique, « qu’arrive-t-il dans la littérature française ? », on pourrait répondre avec Ward : une littérature étrangère. En produisant une civilisation aujourd’hui en partie détruite, en inventant sa langue et son histoire, en présentant sa production écrite et sa pensée, Frédéric Werst crée en français une littérature absolument étrangère, qui n’en finit pas d’inquiéter notre langue et le monde dans lequel on la parle.

Cette entreprise sans précédent, qui a surgi depuis 2011 dans le champ littéraire, en plus de constituer un véritable événement, invite à prendre la mesure d'une création inouïe qui, par des effets de miroir et de réfraction complexes, conduit à réfléchir à ce qu'est une civilisation, une culture, une histoire.


Nous en rendons compte dans ces pages et nous avons demandé à l'auteur de confier, en exclusivité pour La Nouvelle Quinzaine, des documents inédits en relation avec cet univers et le travail considérable qu'il suppose.


On admet très bien que le roman établ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi