A lire aussi

Livre du même auteur

Ce qui manque dans la mémoire

Un livre qui, s’il ne tient pas toutes ses promesses, propose une belle réflexion sur la solitude, les à-côtés de l’Histoire, la mémoire, la peur extrême de vivre et la puissance de la fiction. Un roman audacieux qui – à l’instar de ceux de Couto et de Mãé – témoigne de la vitalité de la littérature lusophone en Afrique.
José Eduardo Agualusa
Théorie générale de l'oubli

La vie consiste parfois en de spectaculaires renoncements – ceux des mystiques, par exemple, ou des anachorètes. Agualusa recueille l’une de ces vies différentes, menée à l’extérieur de la communauté. Il raconte ainsi l’existence recluse de Ludovica Fernandes Mano qui, en 1975, lorsque le monde colonial portugais s’effondre, que la guérilla marxiste angolaise conquiert le pouvoir et qu’une partie de sa famille disparaît brusquement, se retire d’un monde en proie à un « désordre » intolérable. Agoraphobe depu...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi