A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

Ce qui demeure

Loin de s’illustrer au détour d’un bavardage dont l’auteur a vraisemblablement voulu éviter l’écueil, le vécu de chaque personnage de ce roman se lit sur les corps, les attitudes, les manière d’être comme sur les traits ou les expressions des visages qui les composent. Lorsque paysages et individus ne font qu’un.

Nous sommes en Toscane, à la fin du XXe siècle, auprès de Marian, magistrate italo-américaine qui s’apprête à couvrir le procès d’un Arménien de quarante ans, Marco Ipranossian, accusé d’avoir tiré sur un préfet. Les preuves manquent, le doute s’installe et alors que Marco attend en prison la décision de justice, la vie, elle, continue. Il y a Léa, la fille de Marian, lycéenne par devoir et passionnée de sculpture qui se précipite deux fois par semaine dans un atelier de Carrare, « à la fois fournil de boulanger, plâtrière et lune », pour y tailler la pierre...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine