A lire aussi

Cannes, première

La Croisette a donc sorti ses tapis, les photographes amateurs se sont installés pour bivouaquer dans l’axe du grand escalier afin de ne rien rater de ce qui se passera sur ses marches entre 9 et 22 h, la totalité du cinéma français et la moitié du cinéma mondial (celle qui compte, les vendeurs et les acheteurs) vont se croiser dix jours durant dans un grand mouvement brownien de mouches affolées. À chaque fois, malgré l’habitude, on demeure surpris devant la sur-agitation – l’énergie frénétiquement déployée, de façon diurne et nocturne, par les dizaines de milliers de participants du festival, alimenterait une ville moyenne pendant quelques mois. Cannes est à la fois le meilleur endroit (on y voit des films qu’on ne verra pas ailleurs) et le pire (la tension qui y règne constamment fausse l’accueil des films). Pas question pour autant d’y échapper. C’est ainsi.

67e FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE CANNES
Du 14 au 25 mai 2014

Mais avant de gloser sur le cru 2014, il convient de rappeler que d’autres lieux, pendant la même période, persistent à afficher des activités louables. Ainsi, la Cinémathèque française offre en parallèle deux rétrospectives, l’une consacrée à Yasujiro Ozu (trente-huit titres pour vérifier qu’il demeure un grand parmi les plus grands), l’autre à Jean Epstein – tous ses films muets et quelques raretés parlantes (1) -, de quoi occuper plaisamment les amateurs parisiens jusqu’au 26 mai. Et sur l’autre rive, le musée d’Orsay, dans le cadre de son exposition Van Gogh/Artaud. Le suicidé de...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine