A lire aussi

Livres des mêmes auteurs

"C'était la grâce qui balbutiait des mots décousus"

Article publié dans le n°1070 (16 oct. 2012) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Ce recueil est un bel hommage à Amelia Rosselli et un remarquable travail de traduction dont il est à souhaiter qu’il permette à cette poétesse italienne d’être mieux connue en France. Une œuvre incandescente mais cadencée, riche d’influences multiples, qui interpelle.
Amelia Rosselli
Variations de guerre

« Cherchez-moi et passez hors » : un unique vers au front d’une page, défi ou promesse ? Un vers représentatif d’Amelia Rosselli, musical, contenu mais ouvert. Sa poésie présente des aspects divers, tant dans la forme (néologismes et archaïsmes cohabitent) que sur le fond : Cassandre et Électre voisinent avec – « s’avoisinent de » – Jésus et les saints, des fêtes précolombiennes avec des gratte-ciel.


Faut-il s’en étonner de la part d’une Italienne née à Paris de mère anglaise ? Elle a vécu en Italie, en France, en Angleterre, aux É...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine