Sur le même sujet

A lire aussi

Belles Orphelines (2)

Article publié dans le n°1157 (12 sept. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Quand les auteurs disparaissent, leurs œuvres sont-elles orphelines ? Malléables et influençables, elles sont placées sous la tutelle d'éditeurs qui, bien souvent, les habillent comme ils l'entendent, les transforment et leur donnent des apparences nouvelles.

Les clones de Rameau


Denis Diderot, qui se prenait tout de même un peu pour le Socrate des temps modernes, sʼest livré à une série de dialogues philosophiques sur autant de sujets que la morale, le matérialisme, le colonialisme, les échecs ou la pantomine. Suite à la charge des anti-philosophes contre lʼintolérance et la suffisance des encyclopédistes, dont il se voulait le représentant, Diderot réagit et défend son école. Mais, avec Le Neveu de Rameau, lʼéchange est moins un dialogue philosophique quʼune série de persiflages, et le titre initial donné p...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi