Sur le même sujet

BB telle qu’en Bardot, superbement

Article publié dans le n°1162 (01 déc. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

La quantité d’ouvrages déjà consacrés à Brigitte Bardot n’a pas dissuadé Marie Céhère, plume prometteuse de la critique littéraire, de scruter l’énigme que représente cette « déesse du scandale » au « physique surnaturel ».
Marie Céhère
Brigitte Bardot : l'art de déplaire

Outre qu’elle catapulte des formules fulgurantes, on suit Marie Céhère avec un extrême plaisir dans sa démarche, car l’étude qu’elle intitule, non sans malice, s’agissant d’une icône à la beauté exceptionnelle, L’art de déplaire, balaie nombre de clichés et nous propose de découvrir un être profondément attachant, une « insoumise née » qu’aucune inhibition n’empêche de briser les tabous des rapports sociaux et sexuels, constat d’autant plus surprenant qu’elle est tout entière façonnée par les conventions de son milieu bourgeois et du contexte politique gaullien...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi