Avignon, 2022 : le retour d’Arlequin

Pour cette nouvelle création, Ma jeunesse exaltée, Olivier Py retourne au gymnase du lycée Aubanel, installant ses tréteaux dans les lieux mêmes où il avait fait sensation avec son spectacle devenu mythique, La Servante, qui en 1995 avait scellé son aventure avignonnaise.

OLIVIER PY

MA JEUNESSE EXALTÉE

Texte et mise en scène d’Olivier Py

Aide à la mise en scène : Guillaume Gendreau

Avec Olivier Balazuc, Damien Bigourdan, Céline Chéenne, Pauline Deshons, Émilien Diard-Detœuf, Xavier Gallais, Geert van Herwijnen, Julien Jolly, Flannan Obé, Eva Rami, Bertrand de Roffignac, Antoni Sykopoulos

Gymnase du lycée Théodore-Aubanel

14, rue Palapharnerie 84025 Avignon

8, 9, 10, 12, 13, 14, 15 juillet, à 14 heures

Durée : 10 heures, avec entractes

 

MA JEUNESSE EXALTÉE

Actes Sud – Papiers, 2022, 392 p., 24 €

Ainsi, vingt-sept ans après, Ma jeunesse exaltée s’inscrit en écho, en miroir avec La Servante. Il s’agit à nouveau d’une longue tétralogie épique. Mais si La Servante est une lampe dont « lincandescence mystique illuminait alors les personnages », aujourd’hui Ma jeunesse exaltée a des accents plus ironiques[1].


Le personnage central, sale et habillé en « déchirures polychromes » (alors ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi