A lire aussi

Au temps de la radiodiffusion

 Un studio de radio, un mur de columbarium en fond de plateau : d’entrée l’espace conçu pour Le Sang des amis de Jean-Marie Piemme, d’après Jules César et Antoine et Cléopâtre de Shakespeare, annonce la singularité du magnifique spectacle, mis en scène par Jean Boillot, présenté à l’Aquarium, le théâtre dirigé par François Rancillac à la Cartoucherie de Vincennes.
Jean-Marie Piemme
D'après Shakespeare. Le sang des amis

Devenu directeur du Centre dramatique national de Thionville-Lorraine, Jean Boillot y a repris dans une nouvelle version son spectacle, Le Sang des amis, créé en 2009 au Perreux. Il avait déjà abordé les tragédies romaines de Shakespeare en 2004 avec Coriolan, dans une adaptation conforme à une volonté d’actualisation, représentation du monde contemporain et d’une démocratie en crise grâce au détour par la dramaturgie élisabéthaine (1). Il a franchi une étape supplémentaire avec une réécriture de Jules César et Antoine et Cléopâtre ; Le sang des amis c...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine