Sur le même sujet

Livre du même auteur

Au pays de Tendre

Article publié dans le n°1207 (16 janv. 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Traducteur de Rexroth, Thoreau et John Burroughs notamment, Joël Cornuault est également poète. Il regroupe dans ce volume plusieurs recueils parus depuis 2004 et des poèmes inédits.
Joël Cornuault
Tes prairies tant et plus

C’est très naturellement qu’apparaît le mot « prairie » chez ce spécialiste d’Élisée Reclus. Comme il s’agit ici de poésie, la Carte de Tendre ou l’Astrée nous apparaissent simultanément. Dans le dernier texte, en prose, du recueil, Joël Cornuault trace un parcours dans la « lyrique amoureuse », de Sappho à Peuchmaurd, en passant par Breton, Éluard, Jean Malrieu et bien d’autres. Il s’interroge : « Pourquoi ne dit-on jamais que l’amour libère ? » Il rappelle cette phrase de Bachelard : « Il faut être deux […] pour comprendre un ci...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi